Bases scientifiques
Introduction

Nous savons tous que les dents jouent un rôle important pour la santé globale du patient. Les interactions sont hautement variées: elles sont basées sur les aspects de l’esthétique, de la mimique, de la fonction masticatoire et de la toxicologie. Les recherches des américaines comblent un vide: elles permettent l’évaluation objective des charges toxiques en provenance du milieu oral.  Dans ce contexte, les dents jouent un rôle nouveau dans la pathogenèse de maladies et le maintien de la santé. Le Prof. Boyd E. Haley a identifié les dents comme source potentielle de substances extrêmement toxiques. Il s’agit des résultats de recherches de 35 ans sur le plan de la biochimie des protéines, de la neurotoxicité de métaux lourds et des maladies neurodégénératives.

Les études montrent que les canaux dentinaires de dents pourvues d’obturations radiculaires (dents dévitalisées, traitées endodontiquement) et de dents sans obturations radiculaires mais atteintes de maladies parodontales peuvent abriter de nombreuses bactéries. Ces bactéries sont pour ainsi dire impossibles à combattre par des antibiotiques et désinfectants. Elles constituent donc une source constante pour des infections systémiques  bactériennes. Un lien a été établi entre un grand nombre de ces bactéries et la parodontose (streptocoques, peptostreptocoques, eubactéries, bactéroides, fusobactérium, actinomyces p. ex.).  Elles produisent constamment des métabolites toxiques, des hydrosulfures volatiles  comme le méthylmercaptan et l’acide sulfurique entre autres, des acides gras à chaîne courte comme l’acide propionique et l’acide butyrique, des polyamines comme la putrescine et la cadavérine ainsi que d’autres protéines bactériennes comme les protéases et les phosphatases ou encore des antigènes (lipopolysaccharides p. ex.).

Outre les bactéries, ces toxines peuvent être résorbées et propagées dans le système où elles entraînent des conséquences graves:

  • endocardite
  • infarctus du myocarde
  • apoplexie
  • hypertonie
  • artériosclérose
  • perte de l’acuité visuelle
  • pneumonie
  • maladies hématologiques
  • arthrites
  • infections aux implants articulaires
  • abcès cérébraux
  • maladie d’Alzheimer
  • faible poids à la naissance

Un grand nombre de ces toxines et protéines bactériennes peut être dépisté dans le liquide du sillon gingivo-dentaire (le liquide qui sécrète dans les poches gingivales) de dents infectées.

Voici la base scientifique de l'analyse OroTox.

Dans des dents dévitalisées, le cycle endodontique est perturbé.  Ce phénomène constitue une condition essentielle  pour l’apparition de problèmes de santé causés par ces dents.

8-wissenschaftliche-grundlagen-einfuehrung-endodontenkreislauf-gut
9-wissenschaftliche-grundlagen-einfuehrung-endodontenkreislauf-schlecht

Avec une dent saine, les canaux
dentinaires sont rincés et nettoyés
depuis l’intérieur vers l’extérieur.

Avec une dent à racine dévitalisée, ce
nettoyage n´a plus lieu. Les bactéries de la
buccale envahissent alors la dent.

11-wissenschaftliche-grundlagen-einfuehrung-dentinsauber
10-wissenschaftliche-grundlagen-einfuehrung-dentinbakterien

L’échantillon prélevé  du liquide du sillon gingivo-dentaire à l’aide de l’embout de papier absorbant est incubé pendant 60 minutes dans un mélange de protéines purifiées (enzymes à récepteurs ATP) puis saturé d’ATP radiomarqué [32P]N3ATP et fixé à l’aide de lumière U.V. (« photolabeling »). Plus les récepteurs ATP aux enzymes sont occupés par des toxines plus l’irradiation radioactive sera faible. L’électrophorèse (SDS-PAGE) et l’autoradiographie (mesure de la radioactivité) subséquentes permettent la visualisation et la quantification de ces toxines.

12-wissenschaftliche-grundlagen-einfuehrung-elektrophorese
13-wissenschaftliche-grundlagen-einfuehrung-autoradiogramm
Les propriétés communes des enzymes employées

Toutes les enzymes de test présentent une propriété commune importante. Chaque enzyme est impliquée directement ou indirectement dans la production d’ATP fournissant de l’énergie à toutes les cellules. L’inhibition de leur activité constitue donc une charge considérable pour les tissus et organes concernés.

 

Merci de bien noter : Ces informations ne remplacent en aucun cas la consultation éclairée d’un médecin ; elles se réfèrent à un thème qui est discuté de façon contradictoire en médecine et en odontologie. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Informations supplémentaires

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um Ihnen das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn Sie diese Website ohne Änderung Ihrer Cookie-Einstellungen verwenden oder auf "Akzeptieren" klicken, erklären Sie sich damit einverstanden.

Schließen